Document d'information Article provenant de  Passeport Canada

L'évolution de la photo de passeport

Lorsque la photographie a été inventée, on a immédiatement constaté son énorme potentiel pour la vérification de l'identité des personnes. La photo de passeport est l'une des caractéristiques de sécurité les plus anciennes et les plus visibles du passeport. Son évolution reflète les nombreux autres progrès réalisés au cours du dernier siècle sur le plan de la sécurité pour faire en sorte que le passeport canadien soit à l'épreuve de la fraude et de la falsification.

Photos de famille collées dans le livret de passeport

Passeport canadien datant de 1922On a commencé à utiliser les photos dans les passeports au début du 20e siècle. Jadis, les requérants pouvaient fournir une photo d'eux-mêmes dans la pose et à l'endroit de leur choix. Les photos étaient tout simplement collées sur une page du livret de passeport.

Les femmes mariées qui voyageaient avec leur mari voyaient leur nom ajouté au passeport de ce dernier. Souvent, on utilisait une seule photo du couple.

Avant l'avènement de la photographie, la signature du titulaire était la seule caractéristique permettant de prouver à qui appartenait un passeport.

Les photos laminées et les passeports lisibles à la machine

Les passeports lisibles à la machine ont été adoptés au Canada en 1985 pour se conformer aux spécifications de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). Les deux dernières lignes de la page 2 du passeport canadien constituent la zone de lecture automatique, laquelle contient les renseignements personnels du titulaire dans un format qui peut être lu aux postes frontaliers. En outre, la photo et les renseignements personnels du titulaire ainsi que les renseignements sur le passeport étaient laminés pour prévenir la falsification.

L'impression numérique et les images holographiques

Un nouveau type de passeport canadien a ensuite été adopté à l'échelle nationale en 2002 et à l'étranger en avril 2006. Il comprenait une photographie du titulaire imprimée numériquement et incorporée dans la page de renseignements personnels du passeport. Le passeport contenait également des images holographiques et une deuxième photo dissimulée du titulaire qui ne pouvait être vue que sous une lumière ultraviolette.

La puce électronique

Zone de lecture automatiqueEn 2003, l'OACI a établi des spécifications liées aux documents de voyage lisibles à la machine (DVLM) qui visent les passeports munis d'une puce intégrée contenant les renseignements personnels et la photo du titulaire – un passeport électronique. En 2004, la Belgique a adopté le premier passeport électronique satisfaisant aux exigences de l’OACI. Par ailleurs, les États-Unis ont commencé à délivrer des passeports électroniques en 2006.

En janvier 2009, Passeport Canada a lancé un projet pilote de passeport électronique pour les passeports diplomatiques et spéciaux. Les passeports électroniques sont dotés d'une puce qui contient la photo du titulaire du passeport et les renseignements se trouvant à la page 2 du passeport.

La puce électronique contient également une signature numérique indiquant aux autorités frontalières que le passeport électronique est authentique. Le Canada a inclus ces signatures dans le Répertoire de clés publiques de l'OACI, un système international permettant aux pays de travailler ensemble pour lutter contre la fraude de passeport. Grâce à ce système, il est plus facile de valider les passeports électroniques des citoyens canadiens qui voyagent à l'étranger.

Depuis le 1er juillet 2013, tous les passeports canadiens délivrés sont des passeports électroniques.

La biométrie?

Un système biométrique sert à établir l'identité des personnes par leurs caractéristiques physiques uniques. Par exemple, le seul élément biométrique dans le passeport canadien est une image du visage du titulaire (la photo de passeport). Cette image peut être comparée numériquement à une autre photo du titulaire du passeport — il s'agit là de la technologie de la reconnaissance faciale. La biométrie ne se limite toutefois pas aux visages. Parmi les autres formes d'identification biométrique figurent les empreintes digitales, la reconnaissance de l'iris, la biométrie de la main (structure des os) et l'ADN.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Passeport Canada Information et communication

Date de modification :