Communiqué de presse Article provenant de  Emploi et Développement social Canada

Le gouvernement du Canada augmente le soutien offert aux étudiants à temps partiel

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

London (Ontario) — Le gouvernement du Canada a annoncé une nouvelle mesure visant à aider les étudiants et leur famille à accéder aux études postsecondaires et à la formation, peu importe leurs moyens. Les plafonds de revenu servant à déterminer l’admissibilité aux prêts et bourses d’études à temps partiel ont été haussés afin qu’un plus grand nombre de Canadiens et de Canadiennes puissent poursuivre des études postsecondaires tout en travaillant. La Dre Kellie Leitch, secrétaire parlementaire de l’honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, en a fait l’annonce aujourd’hui à l’Université de Western Ontario. 

« Notre gouvernement respecte son engagement d’aider les étudiants à temps partiel en permettant à un plus grand nombre de Canadiens ayant un revenu faible ou moyen de poursuivre des études tout en travaillant », a déclaré la ministre Finley.

Le gouvernement du Canada investira environ 22,5 millions de dollars au cours des 10 prochaines années pour améliorer l’accessibilité des étudiants à l’aide financière. On prévoit que plus de 2 500 étudiants à temps partiel de plus auront droit à un prêt d’études canadien au cours de la première année, et que ce nombre s’élèvera à près de 8 000 au cours de la cinquième année et des années suivantes. Près de 500 étudiants à temps partiel recevront une bourse canadienne au cours de la première année, et ce nombre sera d’environ 1 500 étudiants au cours de la cinquième année et des années suivantes.

Cette mesure vient s’ajouter à celles que le gouvernement a déjà prises pour accroître l’accessibilité aux études postsecondaires. Par exemple, au début de l’année, le gouvernement a annoncé dans le Plan d’action économique du Canada une exemption d’intérêts en cours d’études pour les prêts d’études à temps partiel. Grâce à cette mesure, un plus grand nombre de Canadiens seront en mesure de concilier le travail et les études.   

« La création d’emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme pour les Canadiens sont les plus grandes priorités de notre gouvernement, a dit la Dre Leitch. Nous reconnaissons l’importance des études postsecondaires et de la formation pour la création d’une future main-d’œuvre solide, concurrentielle et souple. »

D’autres améliorations sont apportées aux prêts et bourses d’études du gouvernement, y compris la hausse des plafonds de revenu servant à déterminer l’admissibilité des étudiants à revenu faible ou moyen aux bourses d’études à temps plein (révisés annuellement) et la simplification et la modernisation du processus de prestation de l’aide financière aux étudiants.

Visitez Cibletudes.ca pour en savoir plus sur l’épargne, la planification et le financement des études postsecondaires.

- 30 -

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Marian Ngo
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et
Développement des compétences Canada
819-994-5559
Suivez-nous sur Twitter

S’IL Y A INCOMPATIBILITÉ ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE DOCUMENT, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

ATS (appareil de télécommunication pour les malentendants)
Ce communiqué est disponible en ligne à l’adresse suivante : www.plandaction.gc.ca.

 


Document d'information


Le Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) offre une aide financière aux étudiants à temps plein et à temps partiel qui poursuivent des études postsecondaires, sous forme de prêts, de bourses et d’aide au remboursement. Le PCPE offre une aide financière aux étudiants en partenariat avec la plupart des provinces et des territoires. La province de Québec, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut administrent leurs propres programmes, et des paiements compensatoires sont fournis par le gouvernement du Canada. 

Le 21 décembre 2011, à l’Université de Toronto, la secrétaire parlementaire, la Dre Kellie Leitch, a annoncé la mesure prévue dans le budget de 2011 visant à éliminer l’intérêt sur les prêts aux étudiants à temps partiel en cours d’études, afin d’améliorer l’accès aux études postsecondaires.

Dans la prochaine phase du Plan d’action économique du Canada, le gouvernement a aussi proposé une hausse des plafonds de revenu servant à déterminer l’admissibilité pour les prêts et bourses aux étudiants à temps partiel. Cette nouvelle mesure permettra à un plus grand nombre de Canadiens à revenu faible ou moyen de poursuivre des études postsecondaires tout en travaillant.

D’autres améliorations aux programmes canadiens de prêts et de bourses aux étudiants sont apportées, y compris une hausse des plafonds de revenu servant à déterminer l’admissibilité aux bourses d’études à temps plein pour les étudiants à revenu faible ou moyen (mis à jour annuellement). De plus, le gouvernement simplifie et modernise la prestation de l’aide financière aux étudiants en : 

  • créant un contrat de prêt direct pluriannuel (l’Entente maîtresse sur l’aide financière aux étudiants [EMAFE]) afin que les nouveaux étudiants n’aient pas à signer un contrat chaque fois qu’ils présentent une demande de prêts et bourses;
  • remplaçant le processus de confirmation de l’inscription sur papier pour les étudiants poursuivant leurs études par un processus électronique;
  • éliminant progressivement les ententes de remboursement (appelées aussi « contrats de consolidation »), du fait que les conditions de remboursement seront maintenant intégrées à l’EMAFE;
  • créant un formulaire de demande en ligne concernant les mesures d’aide au remboursement.

L’EMAFE, la confirmation de l’inscription électronique et le formulaire de demande concernant les mesures d’aide au remboursement sont des outils qui appuient la Vision de la prestation des services (VPS) annoncée dans le budget de 2008 pour simplifier et moderniser le Programme canadien de prêts aux étudiants. 

Date de modification :