Déclaration Article provenant de  Cabinet du Premier ministre

Déclaration du Premier ministre Stephen Harper sur le soutien logistique fourni au Mali

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Ottawa (Ontario) – « Le gouvernement du Canada est profondément préoccupé par les récents événements qui se sont produits au Mali. L'établissement des terroristes dans cette région, au cour de l'Afrique, inquiète sérieusement la communauté internationale en général, y compris le Canada et ses proches alliés.

« Je tiens à exprimer nos condoléances aux familles du pilote français et des autres victimes innocentes qui ont perdu la vie.

« Au mois de décembre, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 2085, qui demande aux États membres de fournir une assistance coordonnée aux Forces de défense et de sécurité maliennes, pour contrer la menace des organisations terroristes.

« La semaine dernière, j'ai promis que le Canada travaillerait par la voie diplomatique avec ses alliés à déterminer le meilleur moyen d'agir face à la situation qui règne au Mali. Même s'il n'est pas question que le gouvernement du Canada participe directement à une mission militaire au Mali, le Canada est disposé, conformément à la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, à fournir un soutien logistique limité et clairement défini pour assister les forces qui interviennent au Mali.

« Aujourd'hui, nous avons reçu de la part du gouvernement français une demande d'assistance au niveau du transport d'équipement lourd par voie aérienne vers la capitale malienne, Bamako, qui ne fait pas partie de la zone de combat.

« Le gouvernement du Canada accepte de soutenir ses alliés et fournira un avion de transport C 17 de l'ARC, qui ne participera à aucun combat, mais qui appuiera les opérations pendant une période d'une semaine. L'avion de l'ARC ne sera présent dans aucune zone de combat.

« Les membres des Forces canadiennes ne participeront à aucune intervention directe contre des forces rebelles au Mali.

« En plus de son soutien logistique, le Canada continuera à fournir de l'aide humanitaire et de l'aide au développement à cette région, pour contribuer à atténuer la détérioration des conditions de vie dans la région.

« La politique étrangère du Canada repose sur le respect de la liberté, de la démocratie, des droits de la personne et de la primauté du droit. Nous allons soutenir nos alliés, qui cherchent à rétablir la sécurité et la démocratie pour la population du Mali, d'une manière conforme au droit international. »

Date de modification :