Communiqué de presse Article provenant de  Cabinet du Premier ministre

Archivé - Programme de partenariat mondial du Canada

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

27 mars 2012

Séoul (Corée du Sud)

Le terrorisme nucléaire est présentement l'un des plus grands défis sur le plan de la sécurité mondiale. Le Canada est toujours un chef de file dans les efforts déployés pour améliorer la sécurité nucléaire, combattre le terrorisme nucléaire et empêcher les organisations terroristes d'acquérir des armes de destruction massive ainsi que les matières et le savoir-faire connexes.

Le 27 mars 2012, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé un nouvel investissement de 367 millions de dollars sur cinq ans (2013-2018) pour le Programme de partenariat mondial du Canada (PPM). Cette annonce témoigne du leadership et de l'engagement constants du Canada à l'égard du renforcement de la sécurité mondiale en luttant contre la menace du terrorisme nucléaire, radiologique, biologique et chimique. Ce nouvel investissement permettra au PPM du Canada de poursuivre ses investissements dans des projets à l'échelle mondiale qui améliorent de façon concrète la sécurité au Canada et dans le monde.

Créé en 2002 et administré par Affaires étrangères et Commerce international Canada, le PPM est le principal instrument au moyen duquel le Canada contribue aux efforts internationaux visant à accroître la sécurité nucléaire et à lutter contre la prolifération des armes de destruction massive (AMD) et le terrorisme nucléaire. Ces contributions soutiennent la participation du Canada dans le Partenariat mondial contre la prolifération des armes de destruction massive et des matières connexes, une initiative de collaboration internationale regroupant 24 membres lancée lors du sommet du G8 de Kananaskis (Alberta), en 2002, qui vise à lutter contre la prolifération et l'utilisation à des fins terroristes des armes de destruction massive et des matières connexes au moyen de projets concrets.

Depuis 2002, le PPM du Canada a investi plus de 820 millions de dollars dans des programmes portant sur la sécurité nucléaire, les ADM, la sécurité biologique, le démantèlement des sous-marins nucléaires et la sensibilisation et la mobilisation des scientifiques spécialisés dans les ADM. Voici des succès passés :

  • amélioration de la protection physique dans dix sites nucléaires russes;
  • installation de détecteurs de radiation dans des points d'entrée importants en Ukraine;
  • amélioration de la sécurité dans trois laboratoires de confinement biologique en Asie centrale;
  • fourniture de matériel et d'infrastructure essentiels à deux installations de destruction d'armes chimiques en Russie;
  • déchargement du combustible et démantèlement de 15 sous-marins nucléaires russes.

  Les futurs programmes de réduction de la menace que représentent les ADM seront mis en œuvre partout en Amérique, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie et porteront sur quatre secteurs prioritaires convenus lors des Sommets du G8 à Muskoka (2010) et à Deauville (2011), à savoir :

  • la sécurité nucléaire et radiologique;
  • la sécurité biologique;
  • la sensibilisation et la mobilisation des scientifiques;
  • le soutien pour la mise en œuvre de la résolution 1540 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les activités du PPM continueront à appuyer les grands objectifs de non-prolifération et de contre-terrorisme du Canada, y compris ses obligations aux termes de divers traités (Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, Convention sur les armes chimiques, Convention sur les armes biologiques et à toxines), de son adhésion à des organisations internationales (Agence internationale de l'énergie atomique, Organisation mondiale de la santé) et d'initiatives multilatérales (Initiative de sécurité contre la prolifération, Initiative mondiale de lutte contre le terrorisme nucléaire). Elles appuieront également les utilisations pacifiques des technologies nucléaires et biologiques dans le monde en atténuant les risques pour la sécurité.


Autres documents pertinents

27 mars 2012

Communiqués - Le PM annonce le renouvellement du Programme de partenariat mondial

Date de modification :