Communiqué de presse Article provenant de  Gendarmerie royale du Canada

Archivé - Le programme Shiprider dans les eaux de l'Ontario

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sault Ste Marie– Le 6 septembre 2013 – Du 4 au 6 septembre dernier, l’équipe maritime de la GRC basée à Sault Ste- Marie et le poste de la garde côtière américaine de Sault Ste. Marie, Michigan, ont réalisé une patrouille conjointe sur la rivière St. Marys, dans le cadre des Opérations intégrées transfrontalières maritimes d’application de la loi (OITMAL), mieux connues sous le nom du programme canado-américain Shiprider.

À la suite d’opérations de trois jours, plusieurs bateaux ont été abordés et des membres désignés et spécialement formés de la GRC et de la garde côtière américaine sont montés à bord des embarcations.

La criminalité transfrontalière est un problème qui touche les citoyens des deux côtés de la frontière. Grâce à des agents canadiens et américains spécialement formés et habilités à appliquer la loi dans l’autre pays, sous la supervision de l’officier du pays hôte, le programme Shiprider permet de transcender les limites de compétence territoriale de part et d’autre d’une frontière internationale. 

« Les criminels ne peuvent plus exploiter les faiblesses en matière de compétence frontalière », a déclaré le commandant Ryan Griffin de la United States Coast Guard. « Le programme Shiprider est un autre exemple de partenariat qui contribue à améliorer notre efficacité et permet une meilleure utilisation de nos ressources mutuelles. »

« Avec le temps, les Canadiens peuvent s’attendre à voir de plus en plus de bateaux Shiprider sur les voies d’eau et cela, des deux côtés de la frontière, » a déclaré le commissaire adjoint Todd Shean.  « Des exercices tels que celui réalisé au cours des derniers jours démontrent que la suppression de la barrière maritime mène à la réussite de l’application de la loi et à une sécurité accrue pour nous tous. »

- 30 -


Recherche d'information connexe par mot-clés

Gendarmerie royale du Canada Droit

Date de modification :